Sous-projet 8 :

FabLab / IUT Coh@bit

Enjeux

Le FabLab créé en 2014, intégré dans une structure d’enseignement IUT, propose aux jeunes scolarisés ou non (jeunes accompagnés par les missions locales) des parcours de développement de compétences sur des projets collaboratifs (mains bioniques, Robot In-Moov, Projet LumiBag …).

Il s’est particulièrement développé autour des axes suivants :

  • Le développement des compétences psychosociales nécessaires au travail collaboratif dans des équipes diversifiées,
  • Le développement de la créativité qui est support à la construction de soi,
  • Une éducation à une démarche éco citoyenne,
  • Le développement d’une démarche entrepreneuriale,
  • Une augmentation des compétences numériques et techniques avec concrétisation sous forme d’un prototype tangible,
  • Une incitation à la mise en œuvre d’une démarche transversale et complexe.

Les personnes (enseignants, usagers du FabLab, intervenants de la fondation Orange en mécénat de compétences) qui encadrent ces projets impliquant des lycéens et permettant un lien avec l’université, font l’hypothèse qu’ils peuvent être des leviers important contre le décrochage scolaire et universitaire. En effet, ils leur permettent de se projeter en découvrant un lieu, des acteurs, des méthodes, des savoir-faire liés à des métiers.

Se projeter c’est donner du sens à son projet de scolaire ou plus généralement à son projet de vie, c’est permettre une implication durable dans ses études, dans son chemin vers l’emploi. Ces accompagnateurs (enseignants en particulier) sentent que ces projets vont également permettent des évolutions dans leurs pratiques d’accompagnement, d’enseignement pour mieux assurer la réussite scolaire, universitaire ou de l’insertion de ces jeunes.

Le FabLab est un lieu particulier, régi par une temporalité particulière, habité par des acteurs d’horizons diversifiés, qui développent des compétences dans un cadre qui n’est pas institutionnel.

Problématique

La première problématique sera liée à la construction des parcours pédagogiques entre les enseignants et le FabLab qui propose un travail hors les murs. En effet, il est important d'interroger les conditions qui permettent l'émergence d'un travail commun et pérenne sur la durée avec les collègues de lycée (possibilité de déplacement sur site d'une classe (temps et financement) :

  • temps d'appropriation du FabLab par les enseignants en amont (temps et financement de l'accès au FabLab)
  • construction conjointe de parcours (problème multi-contraintes : contraintes du FabLab / contraintes du lycée)
  • articulation et complémentarité entre les FabLabs des établissements du secondaire et les FabLabs autres ...)

La deuxième problématique est comment le travail collaboratif entre pairs autour d’objets numériques conçus et fabriqués avec des moyens mixtes (moyens lycées, moyens IUT, moyens FabLab) dans un contexte mixte (scolaire et non scolaire) peut permettre un développement durable des compétences chez les jeunes en général et favoriser la réussite dans l’enseignement supérieur des jeunes lycéens en particulier.

Objectifs

Dans ce contexte l’IUT souhaite, à partir des expériences actuelles :

  • Renseigner les conditions de construction des projets avec les collègues de lycée (journaux de bords)
  • Relever des données sur les apprentissages qui se font entre pairs autour des projets portés par le FabLab ou les départements, mixant les publics étudiants, lycéens et jeunes des missions locales et mettant en jeu un objet numérique tangible (robots, objets connectés …)
  • Partager ces informations et données aux côtés des autres actions e-fran (plateforme dédiée) et ainsi participer à la réussite des recherches qui se feront autour de ces initiatives.
  • Analyser ces données et exploiter les résultats des recherches transversales aux projets efran pour modéliser et améliorer les dispositifs mis en place.
  • Evaluation de l’impact sur la persévérance.

Equipe

Actualités du sous-projet

Séminaire de recherche Persévérons – 11 octobre 2017

La journée consacrée à la définition de la persévérance dans les protocoles de recherche a permis de montrer la diversité des angles d’approche. Au delà de la variété des échelles et du statut des objets dans la persévérance, les artefacts numériques apparaissent soit comme des supports didactiques, soit comme des outils de communication. La persévérance est […]

L’apprentissage par la robotique : vers une robotique éducationnelle constructiviste ?

Nous souhaitons ici étudier les transformations façonnées et impactées par l’apprentissage de la robotique dans des structures extrascolaires tels que les centres de loisirs. Notre problématique est celle-ci : en quoi et comment l’apprentissage par la robotique favorise et renouvelle l’acquisition de connaissances et compétences transversales (sociales, cognitives, affectives) et stimule la motivation, la créativité […]

L’usage de la robotique à l’école

Dans le contexte éducatif, il existe trois applications pédagogiques concrètes de la robotique : l’apprentissage de la robotique, l’apprentissage avec la robotique et l’apprentissage par la robotique. La finalité éducative de cette dernière est l’acquisition de connaissances et de compétences mathématiques, scientifiques et technologiques, mais aussi l’acquisition de compétences transversales et le développement des facultés […]

Et plus encore...

Sur les réseaux